Gaetano Cunsolo

Gaetano Cunsolo par Théo-Mario Coppola

L'engagement artistique de Gaetano Cunsolo est une opposition à l'échelle de l'architecture monumentale et institutionnelle, celle qui s'impose à la société sans relation affective préexistante des individus. Elle est l'expression même de la disparition du quotidien. A rebours de cette pratique officielle de l'architecture, l'artiste lui préfère des voies moins officielles, plus directement liées aux habitants et à leur mode de vie. Il ne s'agit plus de construire pour répondre à l'utopie mais de reconstruire pour libérer l'espace public, ouvrir à la relation interpersonnelle et déconstruire l'éternité d'une architecture normée. Le temps n'est plus infini. Il est à la mesure de l'humain, de sa condition. Ces architectures instables, non durables et fragiles sont à la fois le reflet de vies perturbées par les inégalités, les déplacements et l'oppression, mais aussi un nouvel idéal humble et socialement équitable. La dimension éphémère, non définitive de ces architectures permet de penser la relation à la domesticité, à l'habitation, à l'espace du quotidien, en opposition avec la domination économique et sociale induite par la planification de la vie. L'espace est hybride. Tout y est construction et déconstruction, sans cause ou conséquence. La pensée ainsi n'est plus figée dans un état mais dans un mouvement perpétuel, par allers-retours successifs de l'objet à la pensée. Ces translations sont à l’image des mouvements de positionnements et de repositionnements, réalisés à la marge du pouvoir, contre lui-même car ils sont l’expérience de la résistance à l’ordre établi et ne cessent jamais d’animer les étapes d’une vie.

Dans l'œuvre de Gaetano Cunsolo, apparaissent comme des preuves ironiques de cette critique sociale de l'architecture, des modèles réduits, des maquettes. Elles ne sont plus la matrice d'une réalisation à venir (comme le dessin prépare le projet) mais une impossible projection, car elles sont après tout, des ruines traversées par une dimension affective. L'éclatement de la hiérarchie des normes de l'architecture passe par la reconsidération de la matière même des éléments usités dans la construction de ses réalisations éphémères. Pour Gaetano Cunsolo, la matière n'est pas différente du corps humain, elle est une extension de la chair. La subversion est une affaire de choix. Les objets ainsi réinvestis reviennent au quotidien, simples, prosaïques, honnêtes avec la mesure des activités humaines. (…)

Exposition SAILING FIELD

A contrario de l'architecture monumentale qui naît pour devenir ruine (car elle ne peut pas être davantage, ayant atteint le point ultime de sa superbe), qui domine les corps et les esprits, menant de la fascination pour le sublime, à la terreur produite par la masse démesurée qui impose la respectabilité, la peur, la soumission ; a contrario de cette dystopie de la création, existe une réduction de la taille et de l'ambition au profit d'une célébration de la vie même. W. G. Sebald prend en exemple le palais de justice de Bruxelles dans Austerlitz, interrogeant le rapport corporel à l’architecture. Dans l’œuvre de Gaetano Cunsolo, cette dernière n'est plus inférieure à l'édification mais entre en relation avec la construction elle-même. Un individu seul suffit à créer sa propre maison, à l'habiter, à la détruire. Il peut même être aidé par une petite communauté, comme dans Il Tetto de Vittorio de Sica où Luisa et Natale parviennent à achever leur nouvelle maison. L'architecture devient ainsi une unité à la mesure du corps humain. L'unité de la masse vaut l'unité de temps. En une nuit, une maison peut être bâtie. En une nuit, une vie peut ainsi se réapproprier l'espace qui lui revient.

Extrait du texte SAILING FIELD, écrit par Théo-Mario Coppola à l’occasion de la première exposition personnelle de l’artiste italien Gaetano Cunsolo en France.


Image

Gaetano Cunsolo



Œuvres de Gaetano Cunsolo sélectionnées par Théo-Mario Coppola 

Rencontres avec Gaetano Cunsolo

Précédemment

Aucun événement

Actuellement / prochainement

Aucun événement