S192A09O5

Mai Tabakian, œuvre sélectionnée par Marie Deparis-Yafil



Blason-code n° 5 (Habeas corpus), 2019

sculpture

Textiles sur extrudé
120 x 100 cm

4200 €

prix confinement 3150 € (-25%) 


Pièce unique
Avec certificat d'authenticité
Frais de livraison en sus

Cette œuvre est disponible





Ce Blason-code fait partie d'une série de 8 blasons créés spécifiquement pour les murs de la chapelle de Chateaugiron, en Bretagne, en écho à l'histoire de la Chapelle, dont la nef fut, entre le 17ème et le 19ème siècle, largement ornée de fresques montrant des blasons seigneuriaux. Mai Tabakian s'empare ici du vocabulaire très codifié de l'Héraldique, née au Moyen-Age, pour créer des blasons contemporains, des armoiries d'un genre nouveau. Jouant sur le langage héraldique (partitions, associations, couleurs) et sur la symbolique qui le compose (formes, objets, animaux), elle en respecte les lois (par exemple les métaux : Or (jaune) et Argent (blanc) toujours associés à un émail : Gueules (rouge) et Azur (bleu)) tout en les conjuguant avec son propre langage plastique et symbolique : variations de texture, hybridations de motifs géométriques ou organiques et végétaux... Sur chaque écu, un QR code a remplacé abstraitement la devise. En le flashant, le visiteur pouvait découvrir une phrase courte et concise, donnant sens au blason, que l'artiste rapproche d'un Haïku. En 2011, Mai Tabakian avait déjà fait appel à la technologie du QR Code qui, dans la série « Haïkus code », générait de brefs poèmes japonais. Le Blason-Code ainsi créé constitue, explique l'artiste « une sorte de métissage entre le blason du Moyen-âge et le logotype contemporain, sorte de revendication géométrique et abstraite aux multiples niveaux de lectures. » Parmi ces niveaux de lecture, celui du sens même du blason comme espace de reconnaissance interpelle l'artiste. En effet, système de désignation des personnes mais aussi des lignées, des familles et des parentés, celui-ci constitue un marqueur d’identité et d’appartenance. Dans son langage codé à forte composante analogique, le blason demande : « Qui êtes-vous? D'où venez-vous?". "Objet flottant" utilisé dans la thérapie systémique pour produire la carte d'identité problématique d'un couple, ou d'une famille, le blason, selon l'artiste, interroge aussi une mémoire, investigue un passé, raconte une histoire à décoder.


Autres œuvres de la sélection

Rencontres avec Mai Tabakian

Précédemment


L'EXPO
Exposition collective #2


Visite d'atelier
Mai Tabakian

Actuellement / prochainement

Aucun événement